Loading color scheme

Actualités de l'ANVT-ILRF

Les actualités suivantes concernent directement l'institut.

Exemples: Assemblée Générale, Réunion au Ministère de l'éductation, ...

 

Assemblée Générale de l'ANVT : 11 avril à Cassel

La 11ème assemblée générale de l'Institut de la Langue Régionale Flamande se tiendra samedi 11 avril de 9h30 à midi dans les salons d'honneur de l'Hôtel de ville de Cassel.
Elle sera l'occasion de présenter la Charte pour une signalétique bilingue flamand-français.

 

Beste Wenschen om 2015 - Meilleurs voeux pour 2015

Wenschen om 2015

Faire un don fiscalement déductible en faveur de la culture flamande…

…c'est possible !

L'Institut de la Langue Régionale Flamande ayant obtenu en 2013 l'agrément de la Direction Générale des Finances Publiques pour émettre des reçus fiscaux en contrepartie des dons et du mécénat (Art. 200 et 238 bis du CGI), il vous est maintenant possible d'orienter tout ou partie de vos dons déductibles vers le soutien à la culture flamande et notamment à sa langue régionale.

Les fonds ainsi recueillis seront affectés au développement de l'enseignement de la langue régionale et du Centre de Ressources Documentaires. Les noms des donateurs seront consultables sur l'onglet « les Soutiens » du site de l'ANVT-ILRF. Tout don effectué avant le 31 décembre donnera lieu à un reçu fiscal de déductibilité utilisable dès le printemps prochain (les 2/3 sont récupérables). Bien entendu, cet avantage concerne uniquement les personnes imposées en France au titre de l'Impôt sur le Revenu.


Pour en savoir plus, cliquez sur le dépliant.

Pour effectuer votre don en ligne, cliquez sur ce lien.

Ainsi, même en étant loin de votre région, vous pouvez aider activement à la promotion de votre langue régionale en lui offrant une partie de vos impôts et une aide financière personnelle.    

Bouquinales et langues régionales à Hazebrouck

 Rendez vous dimanche 16 mars aux Bouquinales Hazebrouck au Couvent des Augustins à 10h pour assister à la table ronde entre la linguiste Henriette Walter et les membres de l'ANVT et notamment l'auteur de deux ouvrages de cours de flamand Jean-Louis Marteel. 
On y parlera pour sûr des langues régionales !

Lettre ouverte à l'association TWEE TALEN (twee taelen)

Concernant votre initiative sur la signalétique bilingue en Flandre française, nous souhaitons vous faire part de 2 remarques.
La première concerne la forme : le sujet de la signalétique est un sujet qui se doit d'être traité avec les Pouvoirs publics et les élus. En effet, toute pose de plaque sans accord préalable a vocation a être enlevée par les services de voiries compétents. Cela n'a peut-être pas d'importance à vos yeux mais une action non concertée est contre productive car elle fâche les élus et a tendance à les éloigner du sujet plutôt que de les attirer. Ce n'est pas un thème qu'on obtient par la force.  Or la signalétique bilingue doit être promue sur notre territoire pour différentes raisons honorables et il va de l'intérêt de chacun, y compris de notre région que cela puisse se faire.
La deuxième concerne le fond : signalétique bilingue, oui mais en quelle langue. En France, la signalétique bilingue, là où elle est en usage, met en valeur aux côtés du français la langue régionale de chaque territoire concerné. Sur notre territoire de Flandre française, la langue régionale est le flamand occidental (reconnu par le Ministère de la culture et par l'Unesco). Or, au regard de la graphie que vous aviez utilisée pour Dunkerque, il me semble que vous proposez l'usage du néerlandais. Viendrait-il à l'esprit des Corses d'utiliser l'italien ou des Catalans d'utiliser l'espagnol ? non, bien sûr. Il convient bien ici d'utiliser la langue régionale comme mise en valeur du patrimoine historique et culturel de notre territoire. Le néerlandais a toute sa place dans d'autres cadres mais celui de la signalétique doit être réservé aux régions. On ne peut malheureusement calquer ce qui se fait en Flandre belge parce que le bilinguisme n'y existe quasiment plus en signalétique car la Région flamande s'est radicalisée en terme linguistique en écartant le français tout en ignorant également ses langues régionales. Prenons plutôt exemple sur les Pays Bas où en Frise, entre autres, la langue régionale (le Frison) est notée à côté de la langue officielle (le Néerlandais). C'est bien ce modèle en usage dans toutes les démocraties évoluées que nous devons suivre.  440px-Jonkersland.jpg
Notre Institut peut apporter ses conseils en terme de graphie à tous les projets soutenus par les collectivités territoriales, commerces, particuliers et associations comme nous l'avons déjà fait pour de nombreuses mises en valeur culturelles